Skip to main content
Blog

L’abattage rituel et le sacrifice en Islam

By 20 juin 2023One Comment

La deuxième célébration musulmane de l’année s’appelle l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice. Les musulmans du monde entier célèbrent ce jour de fête en adorant Dieu et en le glorifiant. L’un des principaux actes d’adoration fortement encouragés ce jour-là est l’abattage rituel d’animaux spécifiques. Le messager Mohammed offrait cet abattage rituel et encourageait ses disciples à le faire, s’ils en avaient les moyens financiers. Les musulmans peuvent procéder à l’abattage rituel de certains animaux tout au long de l’année pour diverses raisons, comme la fête d’un mariage ou la naissance d’un enfant, en signe de gratitude envers Dieu. Il est également possible d’abattre un animal pour la consommation alimentaire. La plupart des gens n’abattent pas un animal entier pour la consommation de viande, mais vont plutôt chez leur boucher halal local et achètent la viande dont ils ont besoin. 

Toutefois, c’est lors de l’abattage rituel de l’Aïd al-Adha, qui a lieu du 10 au 13 du dernier mois du calendrier islamique, que de nombreuses personnes offriront un animal à l’abattage rituel. Un certain nombre d’éléments doivent être présents pour que l’acte d’abattage rituel soit conforme :

1. Cet acte de dévotion est requis pour ceux qui en ont les moyens financiers. Il doit être accompli par le chef de famille ou par quiconque dans la famille financièrement capable de le faire. Un animal suffit pour toute la famille. Les pauvres et les nécessiteux n’ont pas à offrir ce sacrifice.

2. Pour l’abattage rituel de l’Aïd al-Adha, l’animal offert ne peut appartenir qu’à certains types de bétail, à savoir les moutons, les chèvres, les vaches et les chameaux.

3. L’animal doit avoir atteint l’âge minimum pour être éligible au rituel, à savoir six mois pour un agneau, un an pour une chèvre, deux ans pour une vache et cinq ans pour un chameau.

4. L’animal doit être en bonne santé. Il ne doit pas être boiteux, malade, affaibli ou présenter un défaut évident tel qu’un membre manquant.

5. L’abattage rituel pour l’Aïd al-Adha commence après la prière de l’Aïd, le 10 Dhul-Hijjah (12e mois du calendrier islamique), et dure jusqu’au coucher du soleil le 13 Dhul-Hijjah.

6. La personne qui procède à l’abattage rituel doit être un musulman adulte qui connaît les règles de l’abattage rituel.

7. La personne doit invoquer le nom de Dieu en disant « Bismillah », au nom d’Allah, pendant qu’elle accomplit l’abattage rituel.

8. Si possible, l’animal doit être orienté dans la direction de la Mecque (Qiblah) avant l’abattage rituel.

9. L’abattage rituel doit être effectué à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Ceci afin que l’abattage soit effectué rapidement et avec un minimum de souffrance pour l’animal.

10. L’animal doit être traité avec douceur et ne pas être effrayé avant l’abattage, par exemple en aiguisant un couteau devant lui avant l’abattage ou qu’il soit témoin de l’abattage d’autres bêtes.

11. L’abattage rituel se fait en coupant la trachée et les vaisseaux sanguins, les veines jugulaires de l’animal en tranchant la gorge. La tête de l’animal n’est pas complètement coupée et la moelle épinière n’est pas non plus sectionnée.

12. Il convient d’évacuer tout le sang du corps de l’animal avant de procéder à l’écorchage et à la découpe de l’animal.

13. La viande de l’abattage rituel offert lors de l’Aïd al-Adha devrait être divisée en trois parties : un tiers sera consommé par la personne qui fait l’offrande et sa famille, un tiers sera donné aux amis et à la famille, et un tiers sera distribué aux pauvres et aux nécessiteux.

S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Abraham Ngana
Abraham Ngana
6 mois plus tôt

As salam alaykoum Un exposé très clair et facilement compréhensible…
Qu’Allah vous guide dans tous ce que vous faites